Bandeau
Les péniches Alternat et Bali sur le web
Deux péniches pour tous et pour la paix naviguant sur la toile...

Toutes les actualités des péniches Alternat et Bali et des événements inter-associatifs accueillis à bord

Compte rendu
Rencontre d’Ile de France entre les lieux interassociatifs
Réunion du 15 janvier sur la péniche Alternat

Organisations présentes : la Passerelle, la Rôtisserie, le Théâtre de Verre, le CICP, la MDH (Limoges) Bellamy 17 (Nantes), Alternat, Maison du Comité de Développement de quartiers (Lomé au Togo).

Article mis en ligne le 17 janvier 2005
dernière modification le 9 juillet 2005
Imprimer logo imprimer

Après un tour de table important qui permet toujours de mieux se connaître ou de se découvrir, nous avons évoqué, après un état de l’avancement du réseau RELACS, les attentes, les intérêts mais aussi les difficultés de se monter en réseau, les liens entre nous et les rapports avec les institutions politiques.

Les difficultés des lieux type squat avec la mairie de Paris ont été longuement abordées, ainsi que les éventuelles conventions d’occupation délicate à mettre en ouvre, les stratégies d’expulsions, les projets
centralisateurs de maison thématique qui peuvent étouffer des initiatives véritablement inter-associatives, l’absence de démocratie locale et participative dans la création d’espaces. Il y a là une véritable bataille à
mener pour les collectifs interassociatifs à se faire reconnaître et à exister en toute indépendance des influences institutionnelles locales. L’importance de renforcer la mutualisation entre les lieux pour dépasser ces difficultés est apparue comme essentielle pour faire aboutir des projets.

Dans un second temps nous avons évoqué surtout les problèmes d’organisation et de gestion d’un projet en commun avec beaucoup de questionnements :

  • Comment faire en sorte qu’un projet de lieu associatif soit véritablement partagé par chacune des composantes associatives ?
  • Dans nos projets soi-disant alternatifs comment faire pour sortir des rapports d’inégalités : les rapports hiérarchiques, les écarts de salaires, les emplois aidés, la place des militants.?

Comme la réunion se tenait sur la péniche Alternat , nous avons aussi évoqué la difficulté particulière des espaces associatifs flottants à survivre en région parisienne. Le Port autonome de Paris s’inscrit dans une logique de loyers très élevés pour les points d’encrages qui ne favorise pas l’existence des projets associatifs. Face à la logique du système libéral particulièrement juteux pour ceux qui gèrent ces voies navigables, le principal enjeu est de se battre pour faire exister là aussi des initiatives qui ne serait pas exclusivement commerciales sur des endroits en complète réhabilitation pour l’année prochaine comme le quai de la Gare et le quai de Bercy à Paris.

La réunion s’est achevée sur l’idée qu’il fallait renouveler de façon régulière ces rencontres entre les différents lieux interassociatifs de la région parisienne, constituer aussi un réseau local fort en identifiant ce
que chacun peut apporter au monde associatif et solidaire.

Des pistes de réflexions ont été dessinées, elles seront discutées lors de l’AG de Relacs qui se tiendra le 9 avril de 14h à 18h à Paris à la Passerelle - Pour se mettre déjà dans l’ambiance des lieux : www.alapasserelle.org

Dans la même rubrique



puce Plan du site puce Contact puce Mentions légales puce Espace rédacteurs puce

RSS

2002-2017 © Les péniches Alternat et Bali sur le web - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.78.34
Hébergeur : Ouvaton.Coop
Soutenir par un don