Bandeau
Les péniches Alternat et Bali sur le web
Deux péniches pour tous et pour la paix naviguant sur la toile...

Toutes les actualités des péniches Alternat et Bali et des événements inter-associatifs accueillis à bord

Atelier théâtral
Personne-Acteur-Personnage »
« Qu’est-ce qui peut bien nous rassembler, on se le demande ? »

Description des attendus et de la démarche de l’atelier théatral de Miss Griff Association

Article mis en ligne le 26 novembre 2005
Imprimer logo imprimer

Dans cette communauté qui est la nôtre, fissurée mais aussi plurielle, le théâtre qu’il nous importe d’inventer considère que la voix d’un seul de ses membres peut devenir d’intérêt public.

Notre atelier est donc au service de cette advenue. Celle-ci relève autant de ménager les conditions du « dire » que celle de l’écoute, soit ménager les conditions d’un dialogue aujourd’hui parfois placé sous la présidence du désarroi en présence de la question « Qu’est-ce qui peut bien nous rassembler, on se le demande ? »

La politique sociale et culturelle de notre pays considère les personnes en difficulté d’insertion comme les « bénéficiaires » d’une action comme celle-ci.

Notre position est différente : nous proposons plutôt aux personnes d’apporter leur pierre à cette réflexion commune. Dans notre atelier, chacun de nous est le bénéficiaire de la présence et de l’apport des autres.

L’atelier P-A-P croise volontairement les objectifs de création, de recherche et de formation à partir d’une démarche théâtrale où la personne mise en position d’acteur est le principal artisan de l’œuvre dramatique à construire.

Placer l’acteur à la source de l’initiative théâtrale renvoie à proposer que la parole de la personne individuelle (le « un » que nous somme tous) développe toute sa dimension et sa pleine responsabilité dans la relation qu’elle entretient avec le groupe. Ce parti-pris a pour conséquence de reconnaître la position et le rôle essentiels du spectateur dans l’événement théâtral. En ce sens nous ne faisons que renouer avec l’origine du théâtre, où l’assemblée humaine comme la conscience d’être homme naissent d’une division à l’interne : acteur et spectateur. Plus simplement dit, il nous importe que cette assemblée, pour rester humaine, puisse se représenter à sa condition et notamment à cette question invariablement posée du « comment vivre ensemble », en prenant en compte les voix singulières de chacun de ses membres.

Pour autant, il ne ressort pas, pour passer de l’expression à la création, de décréter seulement un espace de libre parole. Il en passe par le fait que chacun puisse trouver des chemins pour penser la vie, inventer une représentation de son rapport au monde, puis les moyens d’une représentation partagée. Ici parlera-t-on d’outils, de dispositifs, de cadre et d’espace artistiques.

Pour réaliser cet objectif artistique et politique, il était fondamental que notre atelier concerne des participants de TOUTES conditions et origines sociales, culturelles, professionnelles, que s’y croisent des artistes et des personnes qui n’ont jamais fait de théâtre, des gens également de tous âges. Pour nous, il est de l’ordre d’une évidence que des personnes dites « en difficulté d’intégration socioprofessionnelle » ou encore des personnes en présence d’un handicap quel qu’il soit, participent pour très forte proportion à ce travail, car autrement qu’en serait-il de ce vœu qui consiste à questionner véritablement notre vie et notre monde actuel ?

C’est la raison pour laquelle nous avons, pour cette action, sollicité de nombreux partenaires sur le terrain social et sur celui de l’exclusion qui font ce travail complexe d’orienter, informer leurs « publics ». Avec eux, nous tentons aussi d’accompagner l’initiative individuelle (franchir le pas ou ménager dans sa propre vie les conditions d’un possible) précisément pas si « évidente » que cela.
_ La présentation théâtrale de ces travaux d’atelier en cours d’élaboration qui sera faite sur la péniche Alternat le 17 décembre est issue d’une dizaine de séances faites depuis la fin septembre 2005. Il s’agira le plus souvent d’ébauches pour lesquelles le retour des spectateurs nous sera très précieux.

P.S. :

Cette action est soutenue par le Fonds Social Européen avec l’appui de la FNARS IDF - En partenariat avec : La « Guillotine » (Montreuil) - L’INECAT (Paris 20ème) - La Maison des Associations du 20ème - La Péniche Alternat (Paris-Evry) - Culture du Cœur (Paris) - Le CECCOF/Consultations (Paris) - Le Centre social Croix Saint-Simon (Paris 20ème) - Solidarités Nouvelles face au Chômage (Paris) - CEMAFORRE (Paris) - Le Centre Israélite de Montmartre - CHRS (Paris) - ARAPEJ 75 (Paris) - ACTEMPLOI (Paris) - La Résidence Catherine Booths (Paris) - La Cité Myriam (Montreuil) - Equipe Emploi Insertion (Paris 20ème) - Le Centre social ASSOFAC (Montreuil) - La Maison dans la Rue (Paris) - Emmaüs/Agora (Paris) - Le Service Insertion des Lilas (93)

Mots-clés associés



puce Plan du site puce Contact puce Mentions légales puce Espace rédacteurs puce

RSS

2002-2017 © Les péniches Alternat et Bali sur le web - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.78.34
Hébergeur : Ouvaton.Coop
Soutenir par un don